B)   L’influence

           Le comportement peut influencer, sa façon de penser, essayer de penser comme les jeunes mais ne pas forcément parler comme eux. Il y a une différence entre se comporter comme un jeune et rester à sa place en se considérant jeune. Par exemple, il ne faut pas déséquilibrer l’enfant en « échangeant »  les rôles. Si l’on reprend l’idée de la relation mère-fille, si la mère prend trop exemple sur sa fille en associant son envie de retrouver sa jeunesse et de copier son comportement et son langage, il y a un risque que la mère devienne trop proche de la fille et la déstabilise dans son éducation en oubliant son rôle de parent avant tout, la fille peut perdre son repère. Cet échange peut avoir pris effet dès l’enfance ou bien quand la mère fait une crise de la quarantaine par exemple, elle va réaliser qu’elle ne veut pas vieillir et va donc imiter sa fille pour rester dans le « mouvement ». Autrefois, tout semblait bien clair : il y avait d'un côté le monde des adolescents, de l'autre le monde des adultes. Aujourd'hui, la limite est plus floue au point qu'un nouveau mot est né pour traduire cette fusion, voire cette confusion, entre l'âge adulte et l'adolescence : et cela donne l'adulescence.

            Le comportement de  « l’adulescent » c’est le refus d’être adulte, ils agissent comme des enfants en refusant toutes responsabilités par exemple ils ont peur de prendre des décisions, de devenir dépendant à eux-mêmes, de quitter leur enfance. Ce comportement s’avère problématique quand les individus sont eux-mêmes parents. Car en renvoyant à leur enfant sa propre image et non celle d’un adulte consistant, ils l’empêchent de se projeter dans l’avenir. On peut le démontrer par le film Tanguy  sortie en 2001, le phénomène Tanguy désigne un phénomène social selon lequel les jeunes adultes tardent à se séparer du domicile familial ou y reviennent après l’avoir précédemment quitté.  Le personnage principal éponyme s'enferme dans ce type de situation.

 

tanguy-front